•  

    Bonjour mes amies j’espère que vous allez tous bien malgré les circonstances

     

    Et oui nous en parlons  très souvent et nous n’avons fini aussi.

     

    Moi je vais très bien, toujours en respectant les consignes du Gouvernement.

     

    Il se peut que nous passion en saune orange bientôt cela serais bien, il y a toujours un mais.

     

    Je vous présente ce poème que j’ai adoré, et qui parle par lui-même, moi j’y crois car j’ai déjà eu des petite boule de poile. Voici ce poème en espérant que cela vas vous plaire, bon jeudi a vous tous bise votre amie.

     

     

     

    Comment peut-on vivre sans tendresse

    On peut vivre sans richesse 
    Presque sans le sou
    Des seigneurs et des princesses
    Il y en  a plus beaucoup
    Mais vivre sans tendresse
    On ne le pourrait pas
    Non, non, non, non
    On ne le pourrait pas
    On peut vivre sans la gloire
    Qui ne prouve rien
    Être inconnu dans l'histoire
    Et s'en trouver bien
    Mais vivre sans tendresse
    Il n'en est pas question
    Non, non, non, non
    Il n'en est pas question
    Quelle douce faiblesse
    Quel joli sentiment
    Ce besoin de tendresse

    Qui nous vient en naissant
    Vraiment, vraiment, vraiment
    Le travail est nécessaire
    Mais s'il faut rester
    Des semaines sans rien faire
    Eh bien... on s'y fait
    Mais vivre sans tendresse
    Le temps vous paraît long
    Long, long, long, long
    Le temps vous parait long
    Dans le feu de la jeunesse
    Naissent les plaisirs
    Et l'amour fait des prouesses
    Pour nous éblouir
    Oui mais sans la tendresse
    L'amour ne serait rien
    Non, non, non, non
    L'amour ne serait rien
    Quand la vie impitoyable
    Vous tombe dessus

     

    On n'est plus qu'un pauvre diable
    Broyé et déçu
    Alors sans la tendresse
    D'un cœur qui nous soutient
    Non, non, non, non
    On n'irait pas plus loin
    Un enfant vous embrasse
    Parce qu'on le rend heureux
    Tous nos chagrins s'effacent
    On a les larmes aux yeux
    Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu...
    Dans votre immense sagesse
    Immense ferveur
    Faites donc pleuvoir sans cesse
    Au fond de nos cœurs
    Des torrents de tendresse
    Pour que règne l'amour
    Règne l'amour
    Jusqu'à la fin des jours  

     

    Bourvil 

     

     

     

     
     

     

    « »

  • Commentaires

    5
    Samedi 13 Février à 17:42

    Bonjour Nick un très beau poème j'aime beaucoup merci pour ton commentaire que tu as mis sur mon blog j'espère que tu va bien ? et que tu n'as pas de la neige ? ici le matin nous avions un très beau soleil mais la tramontane souffle très fort et il fait froid je te souhaite de passer un très bon week end prend soin de toi ma douce fée

    gros bisous de ton amie

    Béa

    mes créations saint valentin

    4
    Vendredi 12 Février à 22:37

     

    Bonne Saint-Valentin

    Et bon week-end

    Bisous du coeur

    Allison

    3
    Vendredi 12 Février à 08:53

    Bonjour nick

    très joli poème

    bon week-end bisous 

    2
    Jeudi 11 Février à 18:42

    Coucou ma belle Nick, je pense que je suis déjà venue sur ton blog, il est magnifique tout comme ce poème ou chanson de Bourvil. La tendresse, j'en parle dans mes poèmes, c'est tellement important, ça me manque aussi... Passe une douce soirée et un beau week-end, bisou rose tendresse !

    1
    Jeudi 11 Février à 18:05

    Bonsoir Nicky, beau poème, ça me parle, c'est aussi une chanson non ?

    Je vais bien merci, pourvu que ça dure !

    Merci de ta visite.

    Gros *bisouvirtuels* les vrais étant toujours déconseillés, et oui on manque de tendresse à partager....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :